Un incendie mineur force l'évacuation et la fermeture de l'Hôtel de glace

L'Hôtel de glace du Village Vacances Valcartier.... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

L'Hôtel de glace du Village Vacances Valcartier.

Photo tirée de Facebook

Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne

Ce qui n'était jusqu'ici qu'une nouvelle farfelue dans un site parodique est devenu réalité; l'Hôtel de glace de Saint-Gabriel-de-Valcartier, au nord de Québec, a été le théâtre d'un incendie dans la nuit de lundi à mardi.

Bien que la cause de l'incendie n'ait pas encore été déterminée officiellement, l'hypothèse la plus plausible est qu'une chandelle serait entrée en contact avec de la literie dans une des chambres de l'édifice éphémère.

«On agrémente les chambres et les suites pour les clients de quelques chandelles pour l'ambiance quand ils arrivent», a expliqué le directeur de l'Hôtel, Jacques Desbois, en entrevue avec La Presse canadienne.

«Il n'y a pas beaucoup de sources pour le feu autres que les chandelles», a-t-il fait valoir, précisant que l'établissement n'a d'autre source de chauffage que la présence humaine: «Il est chauffé par les occupants, comme un igloo.»

L'hôtel, dont 13 des 14 chambres étaient occupées, a été évacué et personne n'a été blessé bien que quelques personnes aient dû être traitées après avoir été incommodées par la fumée.

«On a eu plus de peur que de mal, finalement», a ajouté M. Desbois.

Parodie prémonitoire

En 2009, un incendie avait ravagé les bureaux administratifs de l'Hôtel de glace, situés dans un bâtiment distinct.

«Il y avait eu confusion: même les pompiers pensaient que c'était l'Hôtel qui était en feu», a raconté M. Desbois, ajoutant que les pompiers s'étaient alors dirigés tout droit vers l'Hôtel pour y évacuer les occupants, avant d'être redirigés vers le bâtiment administratif, incident qui avait mené à la parution d'un article de parodie titrant que l'Hôtel de glace avait «complètement brûlé». Le même article parodique avait été publié de nouveau en février 2015.

«Quand j'ai appelé la compagnie après-sinistre qui nous aide à faire le ménage, je me suis assuré qu'ils sachent qu'ils n'avaient pas affaire à un plaisantin», a dit M. Desbois, conscient qu'une telle situation était «un peu inusitée».

L'Hôtel de glace sera fermé pour au moins deux jours, le temps de nettoyer l'espace; la structure n'a pas été endommagée et n'a pas fondu, mais comme elle n'a pas de fenêtres, la fumée a laissé des traces et une forte odeur.

Les visiteurs qui y étaient hébergés ont été relocalisés dans l'hôtel voisin.

Par ailleurs, la direction entend tirer toutes les leçons de l'incident. «On va passer sous la loupe tout ce qui peut être fait pour minimiser les risques, revisiter, questionner nos procédures», a fait valoir Jacques Desbois.

La nature même de l'Hôtel de glace empêche évidemment l'installation de gicleurs, mais des extincteurs s'y trouvent et le personnel est sur place 24 heures sur 24 pour assurer la sécurité des visiteurs.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer