Cinq hommes accusés d'avoir sévèrement battu un codétenu à Bordeaux

La prison de Bordeaux... (Photo Ryan Remiorz, archives La Presse canadienne)

Agrandir

La prison de Bordeaux

Photo Ryan Remiorz, archives La Presse canadienne

Cinq jeunes prisonniers, dont le beau-frère d'un boxeur québécois qui avait semé la zizanie au Centre Bell, sont accusés d'avoir sévèrement passé à tabac un codétenu en septembre dernier à la prison de Bordeaux. La victime a subi des blessures si importantes qu'il risque de perdre l'usage d'un oeil, a-t-on appris.

Les cinq accusés dans la présente affaire, Éric Riendeau, 32 ans, Yves Randy Hyppolite, 27 ans, Djvenson Lafontant, 32 ans, Oxlandino Noël Jeune, 22 ans, et Chayanne O'Neil Peralta Garcia, 23 ans, ont été visés par un mandat d'arrêt au début du mois pour avoir commis des voies de fait graves contre Hank Robert, le 21 septembre dernier. « Ils ont été rencontrés et sont tous déjà détenus », a indiqué le sergent Hugo Fournier, de la Sûreté du Québec.

Le quintette s'en serait pris à sa victime dans la cour extérieure de l'Établissement de détention de Montréal (prison de Bordeaux). Une histoire de vengeance serait le motif de la violente agression, selon nos informations. La victime aurait attaqué un ami d'un des agresseurs avec une arme tranchante dans une autre prison. Il ne s'agirait donc pas d'une agression liée aux gangs de rue ou au crime organisé.

LE BEAU-FRÈRE D'UN BOXEUR QUÉBÉCOIS PARMI LES ACCUSÉS

L'un des accusés est Chayanne O'Neil Peralta Garcia, beau-frère du jeune boxeur québécois Steven Butler. La Presse a rapporté plus tôt en décembre que l'homme de 23 ans avait plaidé coupable à des accusations de voies de fait pour avoir lancé un seau d'eau en métal sur la tête du boxeur Brandon Cook au Centre Bell. Ce dernier venait de remporter le combat contre Steven Butler, étoile montante de la boxe. Furieux de la défaite de son beau-frère, Chayanne O'Neil Peralta Garcia avait fracassé des chaises sur plusieurs agents de sécurité.

En septembre dernier, Chayanne O'Neil Peralta Garcia se trouvait également à la prison de Bordeaux pour une autre affaire. Il est en attente de procès pour une accusation de conduite dangereuse ayant causé la mort de Jean-Libord Jeanty, un conducteur de 76 ans. Peralta Garcia aurait percuté le véhicule de sa victime, le 26 août 2016, alors qu'il tentait apparemment de fuir de présumés agresseurs. Les policiers avaient trouvé ce qui semblait être des trous de balle sur sa voiture lors de son arrestation.

ANTÉCÉDENTS CRIMINELS

Les cinq hommes ont plusieurs antécédents criminels, mais peu de condamnations pour des crimes violents. Oxlandino Noël Jeune a été accusé l'été dernier de vol qualifié et de complot de vol. Selon les policiers, il aurait menacé, battu et volé à la pointe du couteau trois citoyens qui retiraient de l'argent d'un guichet automatique dans les quartiers Rosemont et Ahuntsic. Le Service de police de la Ville de Montréal le qualifiait à l'époque de « très violent ».

« Il attaquait ses victimes et ne faisait pas que leur demander de l'argent, il les attaquait physiquement, il leur sautait dessus carrément. Tellement que certaines victimes ont eu peur de mourir. Il utilisait un degré de violence assez important », avait expliqué à La Presse le commandant Pascal Côté, de la section des services partagés des enquêtes de la division Nord. Oxlandino Noël Jeune est toujours en attente de procès dans ce dossier.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer