Source ID:; App Source:

Moncton peut maintenant pleurer ses morts

Un officier de la GRC.... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Un officier de la GRC.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Annabelle Blais
La Presse

(Moncton) Après l'arrestation du présumé tireur la nuit dernière, l'heure est maintenant au deuil et au recueillement à Moncton. La Gendarmerie royale du Canada a ainsi confirmé l'identité des trois agents qui ont été tués mercredi soir.

Justin Bourque... (Photo: VIKTOR PIVOVAROV/TIMES & TRANSCRIPT) - image 1.0

Agrandir

Justin Bourque

Photo: VIKTOR PIVOVAROV/TIMES & TRANSCRIPT

Le gendarme David Ross, 32 ans, originaire de Victoriaville et le gendarme Fabrice Georges Gevaudan, 45 ans, originaire de Boulogne-Billancourt en France, ont été les premiers agents à répondre à l'appel d'urgence lancée par une voisine du présumé tireur alertée à la vue du jeune homme en vêtement de camouflage et armé jusqu'aux dents.

Le gendarme Douglas James Larche, 40 ans, de st John Nouveau-Brunswick a également perdu la vie sous les balles du tireur. La GRC n'a toutefois pas révélé beaucoup de détails quant au déroulement des événements tragiques en raison de l'enquête en cours. Il sera possible d'en savoir en peu plus cet après-midi lorsque les accusations seront déposées contre Justin Bourque, 24 ans, le présumé tireur.

Les deux agents blessés se nomment Darlène Goguen et Éric Dubois. Ce dernier a reçu son congé de l'hôpital hier.

Plusieurs gerbes de fleurs ont été déposées devant les bureaux de la GRC à Moncton. Le commandant de la GRC Nouveau-Brunswick Roger Brown n'était pas en mesure de confirmer une date pour les funérailles des agents.

Fin d'une angoissante chasse à l'homme

La surintendante Marlène Snowman a confirmé que Justin Bourque a été arrêté peu après minuit près du boulevard Wheeler et de chemin Mountain. C'est un appel d'un citoyen qui a mis les policiers sur la piste du présumé tueur qui se trouvait dans une zone boisée et s'est rendue aux autorités. Il ne portait pas d'arme sur lui, mais la GRC a indiqué avoir retrouvé des armes tout près. Personne n'a été blessé au cours de cette intervention.

« Les citoyens sont maintenant libres de circuler, a déclaré la surintendante. Les 36 dernières heures ont été éprouvantes pour nos policiers qui n'ont pas compté les heures pour accomplir cette mission.»

La GRC a reçu du renfort de différents corps policiers du pays. Du matériel, des camions blindés, et des équipements ont été prêtés à la GRC du Nouveau-Brunswick. La GRC n'a toutefois pas voulu révéler davantage de détails quant aux outils et aux stratégies qui lui ont permis de capturer le suspect.

«Il n'y a pas de mot pour décrire le sentiment de fierté que j'ai envers les policiers et la communauté qui nous ont aidés à mettre un terme à tout ça», a ajouté le commandant Brown.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick David Alward a salué le travail de policiers et s'est dit fier de la collaboration des habitants de Moncton. M. Alward a affirmé qu'il était encore trop pour dire si cet un débat sur la possession des armes à feu s'imposait à la suite de ce drame. Il ne pouvait également confirmer si les armes du présumé tireur sont enregistrées.

L'arrestation de Justin Bourque




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer