Un quadragénaire ontarien en état d'ébriété qui était en visite dans un centre de yoga hindou de Val-Morin, dans les Laurentides, a déclenché une opération policière en chutant dans un cours d'eau.

David Santerre LA PRESSE

L'homme d'origine indienne séjournait au Sivananda ashram yoga camp de Val-Morin, un site de retraite très prisé de la clientèle hindoue de culture tamoule d'Amérique-du-Nord où se déroule chaque été un grand pèlerinage.

Parmi les règles de ce centre dédié au ressourcement: laisser son téléphone cellulaire à l'entrée et ne pas consommer d'alcool.

Néanmoins, l'homme a contacté sa femme, qui est demeurée en Ontario, avec son portable mercredi soir. Au cours de leur conversation, elle a entendu un son s'apparentant à celui qu'aurait pu faire le téléphone de son mari s'il était tombé au sol. Et il n'a plus répondu à ses appels.

Elle a alerté la Sûreté du Québec qui a réussi à géolocaliser le téléphone, et qui a déclenché une opération de recherche dans le secteur, avec l'aide de maîtres chiens.  

«L'homme a finalement été localisé quelques heures plus tard dans un cours d'eau, à travers des branches et des racines. Il souffrait d'hypothermie et de déshydratation, mais on ne craint pas pour sa vie. Il était en état d'ébriété», rapporte le sergent Gino Paré, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Il se trouvait près de la rue Chouinard, à quelques kilomètres du centre où il séjournait.