Source ID:; App Source:

Effondrement partiel d'un duplex dans Petite-Patrie

Des résidants de la rue De Normanville, dans le quartier Petite-Patrie à... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Des résidants de la rue De Normanville, dans le quartier Petite-Patrie à Montréal, devront passer plusieurs semaines hors de leur maison en raison d'un effondrement causé par des travaux de fondations sur une résidence.

Un duplex situé tout juste au nord de la rue Saint-Zotique, bordé au nord par une ruelle et attachée au sud à une série d'autres résidences, était l'objet de travaux majeurs touchant les fondations. Celles-ci étaient en train d'être retirées. Des vérins avaient été installés pour soutenir la résidence pendant les travaux, et deux mini-excavatrices creusaient le sous-sol.

Peu avant 11 h, pour une raison inconnue, le mur séparant la maison en rénovation et le triplex voisin s'est effondré.

L'homme qui était aux commandes d'une des deux excavatrices a été écrasé par des matériaux. Il a été extirpé de là par ses collègues et transporté par Urgences Santé à l'hôpital. Il souffrait de blessures aux côtes et d'un violent choc nerveux.

Dans un des logements à l'étage du triplex voisin se trouvait une femme enceinte. Elle a soudainement senti le plancher se dérober sous ses pieds et s'affaisser de plus de 30 cm. Elle a dû être traitée sur place par les ambulanciers, elle aussi pour un choc nerveux.

De l'extérieur, il est difficile de constater l'étendue des dommages. De l'arrière, on voit bien que la maison où avaient lieu les travaux a bougé. Les cadres de fenêtres n'y sont plus droits. C'est presque tout. En revanche, les deux maisons sont extrêmement instables, appuyées l'une contre l'autre et retenues par les seuls deux vérins qui soutiennent la première. Même le mur entre la seconde et la troisième pourrait avoir lui aussi bougé au moment de l'effondrement.

Pour le moment, aucune n'est accessible. Un périmètre de sécurité a été érigé et des experts devront évaluer les structures avant de décider ce qui devra être fait pour qu'elles soient remises à leur propriétaire et sécurisées.

Les pompiers sur place ont avisé les propriétaires et locataires qu'ils pourraient devoir envisager de trouver un autre toit pour plusieurs semaines.

La cause de l'effondrement demeure indéterminée.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer