Les deux hommes qui auraient commis un vol à main armée dans une bijouterie de Parc-Extension, mardi midi, auraient été brûlés au visage à l'acide par les employés qui ont résisté. Les suspects, Jerry Theodore, 32 ans, et Richardson François, 28 ans, ont été arrêtés et sont formellement accusés.

Mis à jour le 25 janv. 2013
Christiane Desjardins LA PRESSE

Les blessures de François, notamment aux yeux, seraient assez graves, car il n'a pas été en mesure de comparaître au palais de justice hier pour faire face à la kyrielle d'accusations portées contre lui. Theodore, pour sa part, y était. Les deux hommes sont accusés entre autres de vol qualifié en utilisant une arme à feu, possession d'arme dans un dessein dangereux, déguisement, voies de fait à l'égard de trois des employés et possession d'une arme à feu alors que cela leur était interdit. Trois des quatre employés qui se trouvaient dans la bijouterie, des hommes dans la cinquantaine et la soixantaine, ont aussi été blessés et transportés à l'hôpital, pour des lacérations par arme blanche, selon Anie Lemieux, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal.

Les deux accusés ont des antécédents judiciaires. Richardson François a même été condamné en 2010 pour l'homicide involontaire d'un homme, tué par balle dans un logement, en janvier 2006. Ce verdict a fait l'objet d'une entente, car, au départ, M. François, associé au gang de rue des Bleus, et un complice, Fares Benabdallah, faisaient face à une accusation de meurtre prémédité dans cette affaire. La juge Sophie Bourque leur avait imposé une peine de deux ans, qui s'ajoutait aux quatre années purgées en détention préventive.