Mule. Le terme désigne un passeur de drogue, mais aussi une chaussure à talon découvert. Des trafiquants ont pris les deux sens du mot au pied de la lettre en camouflant deux kilos d'opium à l'intérieur de sandales pour femmes.

Publié le 26 juin 2013
Annabelle Blais LA PRESSE

Ce sont des agents de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) qui ont fait la découverte des chaussures dans deux colis en provenance de la Turquie dans un centre de traitement du courrier de Montréal, en novembre dernier. Un examen au rayon X a permis de découvrir des paquets d'opium dissimulés dans les semelles compensées.

Après six mois d'enquête de la GRC, la police a arrêté deux femmes, de 31 et 25 ans mardi : Samira Jahangiri de Colombie-Britannique et Haniyeh Jahangiri d'Ottawa. Elles ont été accusées de conspiration pour importation, d'importation et de possession d'une substance contrôlée en vue d'en faire le trafic. Elles reviendront devant la Cour de justice de l'Ontario le 10 juillet prochain.

En 2012, l'opium représentait la quatrième drogue en importance après la cocaïne, la kétamine et l'héroïne, si l'on se fie à la valeur des saisies réalisée par ASFC, soit 14 millions $.