Une adolescente de 17 ans a été arrêtée en lien avec l'incendie criminel qui a ravagé des locaux de la Direction de protection de la jeunesse de Kuujjuaq, il y a trois jours.

Publié le 19 sept. 2018
Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

La Sûreté du Québec (SQ) a confirmé que la mineure comparaîtrait sous peu.

Elle devra « répondre à des accusations d'incendie criminel et menace de mort », a indiqué le porte-parole policier Louis-Philippe Bibeau, de la SQ.

« L'arrestation est survenue hier en fin d'après-midi. Elle a été interrogée par les enquêteurs », a-t-il ajouté. Comme il s'agit d'une mineure, son identité ne sera pas révélée.

La destruction totale du bâtiment a fait augmenter d'un cran le niveau de stress parmi les travailleurs expatriés au Nunavik, selon une vice-présidente du syndicat représentant les salariés de la DPJ.

En juin, une jeune technicienne en laboratoire de Victoriaville avait été assassinée à Kuujjuaq, semant l'inquiétude dans la communauté.