Source ID:; App Source:

Le DPCP coupable de discrimination

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a agi de manière... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Le Soleil

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a agi de manière discriminatoire, conclut la Commission de la fonction publique, et a refusé un poste à une avocate dont la seule faute était d'être enceinte.

Me Karine Frenette a accumulé huit ans d'expérience au Service de la gestion des biens (SGB) du DPCP. L'avocate est responsable de la rédaction des ordonnances de blocage qui permettent de saisir, bloquer ou confisquer des biens issus de la criminalité. Elle répond aux questions des procureurs concernant le traitement des biens infractionnels, a rédigé un guide utilisé partout en province et donné de la formation à l'École des poursuivants. Ses évaluations de rendement sont sans reproche.

> Lisez le texte complet sur le site internet du Soleil




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer