Le propriétaire du Super Aqua Club, Réjean Julien Proulx, fait maintenant l'objet d'une enquête de la Sûreté du Québec sur des « crimes en série ». L'homme de 57 ans accusé d'avoir agressé sexuellement un adolescent de 16 ans sous son autorité aurait fait d'autres victimes selon les policiers.

Mis à jour le 20 juin 2018
Louis-Samuel Perron LA PRESSE

En raison du nombre de victimes potentielles, la Sûreté du Québec a pris en charge l'enquête en collaboration avec la Régie de police du Lac des Deux-Montagnes. La Structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série a ainsi été déployée mercredi par la police provinciale. Cette structure permet aux enquêteurs « d'identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation », explique la SQ dans un communiqué.

Joint par La Presse, Réjean Julien Proulx a indiqué n'avoir « aucune déclaration à faire ».

Le grand patron du populaire complexe de glissades d'eau de Pointe-Calumet a comparu mercredi matin au palais de justice de Saint-Jérôme pour faire face à des accusations d'agression sexuelle et d'exploitation sexuelle. Ce dernier chef implique qu'il aurait invité un adolescent à poser des gestes sexuels, alors qu'il était en situation d'autorité ou de confiance à son égard.

Réjean Julien Proulx a été arrêté vendredi dernier à la suite d'une plainte déposée par la victime de 16 ans. Les crimes auraient été commis à partir de décembre dernier, indique le plumitif informatisé. Le propriétaire du Super Aqua Club a été libéré sous conditions.

Toute personne qui aurait été victime de M. Proulx ou qui possède des informations pertinentes aux enquêteurs est invitée à communiquer de façon confidentielle avec la Centrale de l'information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4242.