Source ID:550177; App Source:cedromItem

Une militante contre la brutalité policière arrêtée pour intimidation

La cour municipale de Montréal.... (Photo archives La Presse)

Agrandir

La cour municipale de Montréal.

Photo archives La Presse

Jennifer Paquette, une militante associée au Collectif opposé à la brutalité policière (COBP), a été arrêtée à la Cour municipale de Montréal mardi après-midi.

Elle est accusée d'intimidation d'une personne associée au système judiciaire, un délit passible d'une peine de prison de 14 ans. Selon nos informations, elle était en compagnie de dizaines d'autres personnes qui ont, comme elle, reçu une contravention pour avoir enfreint le règlement P-6, lequel interdit notamment de manifester masqué et sans avoir dévoilé au préalable son itinéraire. Ces accusés étaient convoqués pour la divulgation de la preuve.

Vers 14h30, elle aurait fait partie d'un groupe qui aurait encerclé un policier également présent à la Cour municipale, mais qui venait témoigner pour une autre affaire. «C'est un policier que je poursuis déjà au civil, parce que le 1er mai, j'ai subi une arrestation illégale, affirme Mme Paquette. Il est au courant que je le poursuis. Mon interprétation est qu'il veut se défendre et qu'il veut passer pour la victime. Or, je ne l'ai jamais intimidé parce que je suis en poursuite contre lui. Je ne veux pas l'intimider parce que je sais que ça peut nuire à ma cause.»

Mme Paquette affirme aussi que les manifestations de policiers et d'employés municipaux, en simultané devant l'hôtel de ville de Montréal, ont contribué à créer «un climat de tension» dans l'enceinte de la Cour municipale.

Mme Paquette a été libérée sous conditions en soirée mardi.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer