Sous les yeux d’éducatrices, de parents et d’enfants, un voleur s’est emparé de la voiture d’une mère qui déposait son enfant dans une garderie de l’ouest de Montréal. Ce qu’il ne savait pas, c’est qu’un bébé de 7 mois se trouvait sur la banquette arrière.

« Tout le monde criait. Tout le monde a tout de suite pensé au bébé », a raconté Maria Florkow, directrice de la garderie Éducaction, située rue Alexander, dans Pierrefonds-Roxboro. « J’étais en état de choc, comme tout le monde. J’espérais que ça soit un voleur, et non pas quelqu’un qui voulait enlever l’enfant. »

Heureusement, l’enfant a été retrouvé sain et sauf dans une rue à proximité. L’homme, lui, est toujours activement recherché. « Le voleur aurait rapidement réalisé la présence de l’enfant sur la banquette arrière du véhicule et l’aurait abandonné sur un trottoir », a expliqué l’agente Sabrina Gauthier, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

À peine une dizaine de mètres séparent les cases de stationnement ainsi que l’espace de jeu extérieur, devant lequel les éducatrices accueillent les enfants le matin.

Mardi matin, peu après 8 h, une mère avait à peine franchi cette distance pour y déposer son aîné que sa voiture, une Mazda 3 blanche, disparaissait derrière elle. Le voleur, du même coup, emportait avec lui son plus jeune enfant.

« La maman venait tout juste de sortir de sa voiture », a indiqué Mme Florkow.

Autour d’elle se tenait une trentaine de personnes, dont des enfants, mais aussi plusieurs adultes, d’après la directrice.

Un père venu lui aussi déposer son enfant est d’ailleurs le premier à avoir crié lorsque l’individu s’est introduit dans le véhicule, alors qu’il était garé tout près.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Maria Florkow, directrice de la garderie Éducaction

« Il a même essayé de l’en empêcher, a rapporté Mme Florkow. Il a pensé tout de suite au bébé, c’est une petite communauté ici, tout le monde se connaît. »

L’enfant aurait été retrouvé dans sa coquille rue Bonny, adjacente à l’immeuble abritant la garderie. C’est une femme et son fils, qui habitent le quartier, qui lui auraient confié avoir fait la découverte de l’enfant.

Les policiers seraient arrivés presque au même moment. Vers 8 h 15, un appel avait été fait au 911 concernant le vol de la voiture. Le poupon, qui n’avait subi aucune blessure, a rapidement pu retrouver les bras de sa mère, toujours en état de choc à ce moment.

« Il y avait les parents, toute l’équipe qui était à l’extérieur, et des caméras juste à côté ! », déplore Mme Florkow, visiblement ébranlée par la situation.

L’homme aurait ensuite poursuivi sa route pendant plusieurs kilomètres avant de percuter un muret de béton près de l’intersection du boulevard Crémazie et de la rue Saint-Urbain, vers 8 h 40.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Lieu de l’abandon de la voiture (boul. Crémazie Ouest)

Après la collision, qui lui a valu une crevaison, il aurait pris la fuite à pied, laissant la voiture au beau milieu de la rue Saint-Urbain.

Un vol en plein jour

Pour la directrice d’Éducaction, c’est l’occasion parfaite de sensibiliser les gens.

« C’est l’heure à laquelle les gens déposent les enfants. On pense que les vols de voiture, ça se passe le soir quand personne ne regarde… Mais il y avait une trentaine de personnes ici », rappelle-t-elle.

Près de 12 000  voitures ont été volées en 2023, une hausse de 22 % par rapport à 2022, selon le SPVM. Seulement 535 arrestations ont été effectuées en 2023.

Le 18 janvier dernier, un évènement semblable est survenu à Montréal-Nord. Un homme avait laissé ses enfants âgés de 3 et de 11 ans dans son VUS, le temps de faire une course. Le suspect avait déposé les enfants tout près des lieux du vol, ce qui leur avait permis de regagner leur domicile à pied.

« [Le voleur] a vraiment dû préparer son coup d’avance », estime la directrice de la garderie.

L’enquête, toujours en cours, n’a mené jusqu’à présent à aucune arrestation. Pour le moment, le SPVM n’a pas fourni la description de l’individu.