(Toronto) Une dispute dans un commerce effectuant des transactions financières a dégénéré en une fusillade qui a fait trois morts, dont le tireur, a annoncé lundi soir la police de Toronto alors qu’elle enquêtait sur l’incident survenu plus tôt dans la journée près d’une garderie et d’une école.

Les enquêteurs ont déclaré avoir répondu aux informations faisant état de coups de feu peu avant 15 h 30 dans un immeuble commercial. Deux hommes et une femme sont morts, ont-ils précisé.

« Nous pensons que l’individu responsable de la fusillade fait partie des personnes décédées, a déclaré le sergent-détective Alan Bartlett, en soirée, sur les lieux du crime. Les locaux derrière moi sont des locaux commerciaux. Nous pensons, à ce stade, que l’altercation qui a eu lieu était liée à cette entreprise. »

La police croit qu’il y avait quatre personnes à l’intérieur du bâtiment commercial à ce moment-là, a soutenu M. Bartlett.

Une garderie et une école voisines ont été fermées à la suite de la fusillade, mais M. Bartlett a souligné qu’aucun enfant n’a été directement affecté par ce qui s’est passé autre que le confinement.

« Ils ont tous retrouvé leurs parents », a-t-il confirmé, ajoutant qu’il n’y avait aucun accès entre les bureaux commerciaux et la garderie.

Lorsqu’on lui a demandé si la police enquêtait sur un meurtre suivi d’un suicide, le policier a répondu que le tireur figurait parmi les victimes.

« Pour chaque enquête sur un homicide, nous devons être ouverts à toutes les possibilités. Ce n’est pas différent de toute autre enquête sur un homicide. Nous allons déployer les mêmes ressources pour tenter de comprendre exactement ce qui s’est passé à l’intérieur », a-t-il expliqué.

Plus tôt dans l’après-midi, un superviseur avait informé les parents que tout le monde à l’intérieur de l’école et de la garderie était en sécurité.

Des parents soulagés ont serré leurs enfants dans leurs bras après avoir été réunis à l’extérieur du cordon de sécurité mis en place par la police.

La police a indiqué que des autobus de la Commission de transport de Toronto ont été utilisés pour abriter les enfants en attendant que leurs parents ou leurs tuteurs viennent les chercher.

Une importante présence policière a occupé le secteur pendant une bonne partie de la journée. Les enquêteurs devraient continuer à travailler dans la zone jusqu’à mardi.