Une adolescente est portée disparue après être tombée dans la rivière du Nord à Sainte-Adèle.

Mis à jour le 12 mai
Frédérik-Xavier Duhamel
Frédérik-Xavier Duhamel La Presse

Elle était avec un groupe d’amis près du pont de la rue Rolland lorsqu’elle est tombée vers 12 h 30 jeudi, selon le sergent Marc Tessier, de la Sûreté du Québec.

Elle n’avait toujours pas refait surface à 19 h. Des plongeurs et un hélicoptère ont été dépêchés sur les lieux pour la retrouver.

L’adolescente fréquente l’école secondaire Augustin-Norbert-Morin. « C’est sûr que ça a créé tout un émoi », dit Sébastien Tardif, directeur général du Centre de services scolaire des Laurentides. Il indique que des équipes supplémentaires de psychologues et de psychoéducateurs ont été convoquées pour offrir du soutien au personnel et aux élèves ébranlés.

Il s’agit du premier accident du genre, selon M. Tardif. « Pour le moment, nos énergies sont consacrées au bien-être des élèves puis à collaborer aux recherches. C’est certain qu’au cours des prochains jours, on aura à regarder des moyens de prévention et de sensibilisation qu’on pourrait déployer pour éviter des accidents du genre dans le futur. »