Les parents de Kim Lebel, arrêté pour le meurtre de Jacques Côté mercredi après-midi, avaient contacté la police de Québec lundi pour une intervention d'urgence. Ils demandent la tenue d'une enquête indépendante pour assurer «l’intégrité, l’impartialité et l’indépendance» des procédures.

Publié le 7 avril
JUDITH DESMEULES Le Soleil

Deux policiers se sont alors rendus chez Kim Lebel. Après «lui avoir parlé», les policiers ont décidé de ne pas intervenir malgré «les supplications» des parents, explique Me Marc Bellemare dans une lettre adressée à la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.

Lisez l'article complet sur le site internet du Soleil