(Ottawa) Un homme est mort et cinq personnes sont portées disparues après une explosion chez un constructeur de camions-citernes d’Ottawa, jeudi.

Publié le 14 janvier
Mia Rabson La Presse Canadienne

Neil Greene, propriétaire et président d’Eastway Tank Pump and Meter, a déclaré vendredi qu’il était « complètement dévasté ».

« Je suis de tout cœur avec leurs familles, leurs proches et tous nos employés qui sont sous le choc de cette immense perte », a affirmé M. Greene dans une déclaration écrite vendredi matin.

L’explosion s’est produite jeudi vers 13 h 30 dans les installations de l’entreprise, situées dans une zone industrielle du sud d’Ottawa.

La police d’Ottawa a confirmé vendredi matin qu’un homme transporté à l’hôpital dans un état critique était mort et que quatre hommes et une femme qui auraient été au travail lors de l’explosion sont toujours portés disparus.

« On ne pense pas que des survivants seront retrouvés », a déclaré l’inspecteur de la police d’Ottawa Frank D’Aoust lors d’une conférence de presse à l’extérieur du chantier, vendredi matin.

Deux autres hommes ont été transportés à l’hôpital jeudi, et l’un d’eux y demeure dans un état grave, mais stable. L’autre a obtenu son congé.

« Nous restons en contact étroit avec les enquêteurs et nous coopérerons avec les autorités sur toutes les enquêtes qui s’ensuivront, a déclaré M. Greene. Nous voulons aller au fond de ce qui s’est passé. »

M. D’Aoust a déclaré que des efforts de récupération et des enquêtes étaient en cours, mais que le site était fortement endommagé et que les enquêtes prendraient un certain temps.

Des témoins ont rapporté avoir entendu une forte détonation et senti le sol trembler avant de voir d’énormes panaches de fumée noire épaisse et des flammes jusqu’à 15 mètres dans les airs.

Le conseiller municipal d’Ottawa Tim Tierney se trouvait dans un dépôt de sel de la ville à proximité lorsque cela s’est produit.

« Je revenais à mon véhicule et j’ai ressenti comme un tremblement de terre, mais ensuite, j’ai entendu un gros bang, comme si c’était retardé après le tremblement de terre », a-t-il affirmé lors d’une entrevue avec La Presse Canadienne.

M. Tierney a indiqué qu’on lui avait dit qu’un des blessés avait été transporté par avion à Toronto pour être soigné pour des brûlures.

« Quand vous voyez de la fumée monter aussi haut, manifestement, vous savez que ce sera un résultat dévastateur », a-t-il dit.

Le Bureau du commissaire des incendies est l’enquêteur principal chargé de déterminer l’origine et la cause de l’explosion, et a déjà envoyé des enquêteurs sur les lieux.

L’unité des incendies criminels mène l’enquête pour le Service de police d’Ottawa et enquêtera également pour le bureau du coroner. Le ministère provincial du Travail mènera une enquête parallèle sur le lieu de travail.

Avec des informations de Laura Osman, La Presse Canadienne