(Montréal) Un jeune homme de 19 ans a succombé à ses blessures après avoir été blessé par balle samedi matin, à Montréal. Il s’agit du 22homicide à survenir sur le territoire du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) en 2021.

Coralie Laplante
Coralie Laplante La Presse

La victime, Yazan Shiaa, était connue des policiers et aurait fait partie d’un groupe impliqué dans des fraudes, selon les informations obtenues par La Presse. Il n’avait aucun antécédent judiciaire dans sa vie d’adulte, selon nos recherches.

La victime était proche des frères Brandon et Jordan Buissereth, bien connus de la police dans le secteur du sud-ouest de Montréal.

Yazan Shiaa fréquentait également le rappeur de 21 ans Suman Mohammed Sayum, mieux connu sous le nom de Soso, selon nos sources. Le rappeur a reçu une balle dans la tête le 3 juillet dernier, au moment où il se trouvait dans sa voiture, dans un stationnement du sud-ouest de la métropole, à proximité de son domicile.

Samedi matin, des appels au 911 vers 4 h 15 signalaient que des coups de feu avaient été tirés rue De Sève, près de l’intersection de la rue Drake, dans l’arrondissement du Sud-Ouest.

« Lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, ils ont patrouillé dans les environs et, vers 4 h 30, des douilles ont été retrouvées au sol », a confirmé l’agente Caroline Chèvrefils, porte-parole du SPVM.

« Aucune victime et aucun suspect n’a été localisé », a affirmé Mme Chèvrefils. La scène du crime a été protégée.

À peu près au même moment, vers 4 h 30, Yazan Shiaa a été transporté en centre hospitalier dans un véhicule à bord duquel se trouvaient trois de ses amis. Des impacts de balles ont été observés sur la voiture. Les trois amis ont été rencontrés par les enquêteurs du SPVM.

Au moment de publier, le service de police n’était pas en mesure de déterminer si ces deux évènements étaient liés. Une enquête est toujours en cours.

Cet homicide survient dans la flambée de violence liée aux armes à feu dans la métropole. Le nombre de tentatives de meurtre commises avec une arme à feu a quadruplé à Montréal en 2020 par rapport à 2016.

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a annoncé vendredi que Québec consacrerait 90 millions de dollars pour l’embauche d’une centaine de policiers et d’experts pour lutter contre la violence liée aux armes à feu.

L’opération Centaure mise sur la collaboration de nombreux corps policiers, dont la Sûreté du Québec, la Police provinciale de l’Ontario, l’Association des directeurs de police des Premières Nations et Inuits du Québec, la Gendarmerie royale du Canada ainsi que la Homeland Security des États-Unis.

— Avec Daniel Renaud, La Presse, et La Presse Canadienne