Un homme a été arrêté devant la maison de Doug Ford, lundi soir, après s’y être présenté armé d’un gros couteau de boucher, proférant des menaces.

Émilie Pelletier, Initiative de journalisme local Le Droit

« Hier soir, un homme avec un gros couteau de boucher s’est présenté au domicile du premier ministre en criant des menaces », a confirmé l’attachée de presse de Doug Ford, Ivana Yelich, mardi matin.

Un agent de la Police provinciale de l’Ontario était sur place et a immédiatement arrêté l’homme, a-t-elle assuré.

« Le premier ministre remercie l’agent pour sa rapidité d’action et sa bravoure, qui n’ont causé aucun préjudice à quiconque étant impliqué dans l’incident. »

Ce n’est pas la première fois que le foyer de la famille Ford est la cible de détracteurs au cours de la dernière année.

« Bouffons »

Le premier ministre avait déploré, lors d’une conférence de presse en novembre 2020, que des manifestations contre les mesures de santé publique aient été organisées devant chez lui, qualifiant les participants de « bouffons ».

M. Ford avait ajouté que les manifestations ont généralement lieu lorsqu’il n’est pas chez lui et ont un plus grand impact sur ses voisins que sur lui-même. « Je peux vous assurer que ce ne sont pas les propriétaires de petites entreprises qui manifestent devant ma maison. Ce sont des groupes avec des intérêts spéciaux, des groupes politiques. C’est inacceptable et cessez d’agir comme une bande de bouffons et commencez à respecter la population de l’Ontario. »

Un peu plus tôt, Doug Ford avait affirmé qu’un groupe se présentait devant chez lui chaque samedi matin pour manifester contre les restrictions sanitaires, et qu’il avait même dû appeler le service de sécurité incendie après qu’un manifestant ait lancé du sang sur la rue où il habite.

Le premier ministre avait invité les protestataires à manifester à Queen’s Park plutôt que chez lui, soulignant que ces incidents ne font que faire peur aux enfants du quartier.