Trois suspects armés ont récemment été arrêtés en lien avec des perquisitions policières menées à Montréal et à Laval, la semaine dernière. L’opération a notamment permis de saisir une mitraillette ainsi que des stupéfiants. Une enquête a été ouverte par le SPVM.

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Soheyb Hammi, 31 ans, Hichem Rouabah, 26 ans, et Mohamed Reda Drif, 22 ans, ont tous trois comparu au palais de justice de Montréal dans les derniers jours, a annoncé la police de Montréal dans un bref communiqué diffusé mardi après-midi. Ils font face à des accusations de possession d’armes à feu et de trafic de stupéfiants.

Leur arrestation remonte aux 13 et 14 mai derniers, à l’issue de frappes policières menées dans l’arrondissement de Ville-Marie et le quartier Chomedey, menées de concert avec le Service de police de Laval (SPL). Les perquisitions été réalisées dans des condos de type « copropriétés », dans les deux secteurs.

Ultimement, ces fouilles « ont permis de mettre la main sur une arme de poing, une mitraillette, huit chargeurs, un lot de munitions ainsi que diverses quantités de cocaïne, d’héroïne et de cannabis », a indiqué la police de Montréal, précisant par ailleurs qu’une somme surpassant les 7000 $ en argent comptant a également été identifiée sur les lieux.

PHOTO FOURNIE PAR LE SPVM

La mitraillette qui a été saisie par les patrouilleurs est ici photographiée.

Retour en cour vendredi

Tous les suspects demeurent pour le moment en détention, en attente de la suite de leurs procédures judiciaires. C’est le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) qui sera chargé d’assurer un suivi pour chacun d’eux. « Tous les dossiers reviennent à la Cour le 21 mai prochain », a d’ailleurs indiqué par écrit la porte-parole du DPCP, MAudrey Roy-Cloutier.

Elle précise qu’une « plainte conjointe » a été déposée contre les trois suspects, mais que des dossiers individuels concernent aussi Soheyb Hammi et Hichem Rouabah plus directement.

Dans l’intervalle, toute personne ayant des informations pertinentes qui pourraient aider les enquêteurs à progresser dans leurs recherches peuvent communiquer avec le centre Info-Crime Montréal, en composant le 514-393-1133. Un traitement confidentiel et anonyme pourra être assuré.

Sous certaines conditions, « des récompenses allant jusqu’à 2000 $ peuvent être remises pour des informations menant à l’arrestation de suspects », rappellent à ce sujet les autorités policières.