Une femme a été transportée à l’hôpital, samedi à Longueuil, après avoir subi des blessures lors d’une « chicane » avec un homme. Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) a ouvert une enquête, mais tout indique qu’il s’agit de violence conjugale.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

« Un appel a été logé plus tôt ce matin nous indiquant qu’une femme serait blessée à la suite d’une chicane avec un homme. Rapidement déployés, nos policiers ont pris en charge la femme impliquée », a indiqué un porte-parole du corps policier, Jean-Pierre Voutsinos, en début d’après-midi.

Le suspect, un homme de 31 ans, a par la suite été arrêté dans son logement par le Groupe d’intervention de la police de Longueuil. Plus tôt, le SPAL avait soutenu que les agents tentaient « de communiquer avec le suspect », qui se serait d’abord réfugié dans son logement.

De son côté, la victime, une femme de 34 ans, a obtenu son congé de l’hôpital en après-midi. Elle aurait été « frappée par un objet contondant », mais on ne craint pas pour sa vie.

« C’est fort probablement un contexte de violence conjugale. Cela dit, les deux personnes seront rencontrées par les enquêteurs, qui pourront ensuite déterminer la nature des accusations qui seront déposées dans ce dossier d’agression armée », a précisé l’agent Voutsinos à ce sujet.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

La rue Conefroy, qui avait été fermée temporairement pour toute la durée de l’intervention, a par ailleurs été rouverte à la circulation dans les minutes qui ont suivi.

Bon nombre de policiers ont été déployés près d’un logement de la rue Conefroy, où se sont produits les faits, et un périmètre de sécurité a été érigé. Plusieurs résidants du secteur ont par ailleurs été évacués par mesure préventive. Ils ont finalement pu réintégrer leur domicile au courant de l’après-midi.

La rue Conefroy, qui avait été fermée temporairement pour toute la durée de l’intervention, a par ailleurs été rouverte à la circulation dans les minutes qui ont suivi.