Des armes à feu, des stupéfiants et des biens volés ont été perquisitionnés par le Service de police de la ville de Montréal (SPVM), jeudi, au cours de deux opérations policières. Cinq suspects ont été arrêtés.

Publié le 12 févr. 2021
Léa Carrier
Léa Carrier La Presse

L’équipe QUIÉTUDE, de la Section du crime organisé, a mené sa première opération le jeudi 11 février, en cours de matinée, dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Quatre carabines, dont deux semi-automatiques, ont été saisies, de même qu’un chargeur à haute capacité. De la drogue et près de 13 000 $ en argent comptant ont aussi été perquisitionnés. Trois suspects ont été arrêtés à l’intersection des avenues Aird et Pierre-De Coubertin, soit Simon Lavoie, 49 ans et son fils, Samuel Lavoie, 19 ans, et Daniel Gallant, 52 ans. Selon nos informations, cette saisie a débuté par une enquête pour trafic de stupéfiants. Les suspects sont connus pour avoir des liens avec les bandes de motards.

Plus tard en journée, les policiers ont saisi un pistolet semi-automatique, un chargeur haute capacité, une carabine, un revolver à air comprimé et des munitions, dans deux résidences de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension. De la drogue et des guitares volées ont également été trouvées sur les lieux. Les suspects, arrêtés à l’intersection du boulevard Crémazie et de la rue Louis-Hébert, sont Ali Ugurlu, 22 ans, et Angy Golden Legoute, 25 ans.

Tous ont comparu au palais de justice de Montréal jeudi pour des accusations liées aux stupéfiants et aux armes à feu.

Flambée d’évènements violents

Ces perquisitions se sont produites après qu’une série d’évènements violents impliquant des armes à feu soit survenue sur le territoire montréalais. Jeudi, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, annonçait l’entrée en vigueur d’ici la fin du mois de février de l’escouade contre les armes à feu (ELTA).

« Pour nous, ces deux opérations sont un autre pas vers l’avant pour assurer la sécurité du public », affirme l’agent Brabant, du SPVM. « C’est une bonne nouvelle, mais il faut s’attendre à ce qu’il y ait d’autres opérations comme ça. »

Dans un communiqué de presse, le SPVM rappelle l’importance de la collaboration de la population dans la lutte contre la criminalité et la violence par armes à feu.

– Avec la collaboration de Daniel Renaud, La Presse