Deux propriétés ont été les cibles d’incendiaires en quarante minutes à peine, dans la nuit de mardi à mercredi, aux deux extrémités de l’île Jésus.

Daniel Renaud Daniel Renaud
La Presse

L’une des propriétés visées a déjà été habitée par un individu lié à la mafia montréalaise qui a déjà été accusé d’importation de cocaïne dans une grande enquête de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), a constaté La Presse.

Vers 3 h, les policiers ont reçu un appel d’un voisin d’une somptueuse résidence du rang du Haut-Saint-François, dans le secteur Saint-François, dans l’est de Laval, qui les a prévenus qu’une voiture était la proie des flammes dans l’entrée d’une maison située dans la même rue.

Lorsque les policiers se sont présentés sur les lieux, ils ont constaté que ce n’était pas un, mais trois véhicules qui brûlaient.

Les pompiers ont été appelés et ont rapidement éteint les flammes. Les voitures, dont l’une de marque BMW, sont des pertes totales. Personne n’a été blessé. Il semble qu’il n’y avait personne dans la maison au moment où le méfait a été commis et que les occupants se trouveraient à l’étranger.

Une enquête a été ouverte par les enquêteurs de la Section des incendies criminels de la police de Laval. On ignore le mobile du crime pour le moment.

Aussitôt achetée, aussitôt vendue

Selon nos recherches, la maison visée appartient à la société Union Mondiale, qui possède un bureau de change rue Sainte-Catherine, à Montréal. Auparavant, la maison appartenait au dirigeant d’Union Mondiale, Bijan Ahmadi, qui l’a vendue à son entreprise en novembre dernier. M. Ahmadi avait acheté la maison en juillet 2019 de Vincenzo Crivello. Au moment d’écrire ces lignes, M. Ahmadi n’avait pas rappelé La Presse.

En 2016, la GRC considérait que cette maison était habitée par Erasmo Crivello, 40 ans, selon des documents judiciaires obtenus par La Presse.

Erasmo Crivello venait d’être arrêté par la GRC dans une importante enquête baptisée Clemenza et visant des individus qui auraient cherché à prendre la relève du clan Rizzuto de la mafia montréalaise ébranlé par l’opération Colisée en 2006.

Erasmo Crivello, qui était considéré par la police comme un importateur de cocaïne et un associé du mafieux Marco Pizzi, a été accusé de complot, importation, trafic et gangstérisme, mais lui et 35 autres accusés ont bénéficié d’un arrêt du processus judiciaire l’année suivante, après que la poursuite eut déposé un nolle prosequi (abandon d’une action judiciaire) pour protéger des techniques d’enquête sensibles.

« M. Erasmo Crivello n’habite plus là depuis au moins trois ans et il n’a rien à voir avec ça », a affirmé à La Presse son avocate, MDanièle Roy.

« Les derniers antécédents de M. Crivello remontent à plusieurs années et les accusations portées dans Clemenza se sont terminées par un arrêt des procédures. Et vous auriez dû voir la preuve, elle était très ténue », a ajouté la criminaliste.

À travers une fenêtre

Par ailleurs, vers 1 h 20, 40 minutes avant que les véhicules soient incendiés dans la nuit de mercredi sur le rang du Haut-Saint-François, les policiers de Laval ont été appelés à se rendre à une résidence du chemin du Bord-de-l’Eau, dans le quartier Sainte-Dorothée, dans l’ouest de Laval, où un cocktail Molotov venait d’être lancé au travers d’une fenêtre.

« Lorsque les policiers sont arrivés, les pompiers étaient déjà en train de contrôler l’incendie. Des images de caméras de surveillance seront vérifiées », a expliqué la porte-parole de la police de Laval, Stéphanie Beshara.

Selon nos informations, le méfait pourrait avoir un lien avec d’autres incendies criminels survenus à Laval ces derniers temps.

— Avec la collaboration de Vincent Larouche, La Presse

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.

Dans une version antérieure de cet article, nous avions écrit que le propriétaire de la résidence du chemin du Bord-de-l’Eau à Laval est connu des policiers et que le méfait pourrait être relié au crime organisé. Or, après des vérifications additionnelles, ce n’est pas le cas et ces informations ont été retirées. Nos excuses.