« Je vais aller me chercher un gun et paf, tous vous tirer. Ce n’est pas bon pour l’environnement. » Un jeune homme a plaidé coupable à une accusation de menaces de mort contre ceux qui sont en faveur du projet de GNL Québec, mardi matin, au Palais de justice de Chicoutimi. L’individu avait écrit des injures sur Facebook, en avril 2019, lorsque le lancement d’une pétition en appui aux grands projets avait fait la manchette.

Le Quotidien

« Viens me voir, je vais te faire la peau et à tous ceux qui vont travailler sur ce projet-là », avait écrit l’individu, en commentaire d’un article de Radio-Canada, publié sur Facebook, le 27 avril dernier.

> Lisez l’article complet sur le site du Quotidien