Le personnel et les élèves du Cégep de Jonquière sont restés près d’une heure en confinement, mercredi après-midi. Des menaces proférées par un élève seraient à l’origine de la mesure.

Janie Gosselin Janie Gosselin
La Presse

« On a reçu une information vers 14 h 45 sur des propos contre le cégep, assez sérieux pour demander le déclenchement d’un confinement dans l’ensemble des locaux », a dit au téléphone Bruno Cormier, relationniste aux affaires publiques du service de sécurité de la Ville de Saguenay. Il n’a pas voulu donner de détails sur la nature des propos, soulignant que l’enquête était en cours.

Un « très grand nombre de policiers » ont été appelés à intervenir sur place, notamment en raison du nombre de bâtiments touchés. Personnel et élèves ont dû rester dans les locaux, derrière des portes verrouillées, le temps que les policiers s’assurent de leur sécurité.

L’auteur présumé des propos, un élève du Cégep de Jonquière, a été rapidement localisé et était rencontré par les enquêteurs.

L’opération s’est déroulée dans le calme, a dit à La Presse Sabrina Potvin, coordonnatrice aux communications du Cégep de Jonquière, qui a précisé qu’il n’y avait eu aucun blessé. C’était la première fois qu’un tel confinement avait lieu au Cégep de Jonquière, a-t-elle ajouté.

Les cours et les activités ont été suspendus pour le reste de la journée.

L’enquête se poursuit pour déterminer si des accusations seront portées.