L’enquête sur un meurtre survenu en Gaspésie la semaine dernière pourrait être reliée au sabordage par incendie d’un voilier bourré de 100 millions de dollars en cocaïne, conduit par deux Québécois, au large de la Martinique il y a deux ans, a appris La Presse.

Daniel Renaud Daniel Renaud
La Presse

Selon nos informations, les recherches effectuées par les enquêteurs de la Sûreté du Québec, qui ont ratissé deux scènes de crime à Sainte-Anne-des-Monts jeudi dernier, ont fait évoluer le dossier, qui est passé d’une affaire de disparition à une affaire de meurtre. Les recherches ont en effet permis de conclure à un homicide et d'identifier une victime potentielle, Maxime Lepage, dont le corps n'a toutefois pas encore été retrouvé. Ses deux présumés meurtriers ont été arrêtés.

Or, Maxime Lepage est le fils de Martin Lepage, arrêté par les marins et les douaniers français, en juillet 2018.

Martin Lepage et un présumé complice, Langis Bélanger, tous les deux originaires du Bas-Saint-Laurent, se trouvaient à bord d’un voilier baptisé Livie - dont le port d’attache était à Gaspé -, et qui transportait une tonne et demie de cocaïne évaluée à 100 millions, lorsqu’ils ont été arraisonnés par les autorités françaises.

Mais au moment où ils étaient escortés par les marins et se dirigeaient vers Saint-Martin, les deux Québécois auraient mis le feu à l’embarcation, vraisemblablement pour que les 53 ballots de cocaïne à bord coulent, et que la preuve disparaisse.

Les marins français sont toutefois parvenus à circonscrire les flammes et à récupérer les 1500 kilogrammes de poudre blanche.

Une dette possible

Les enquêteurs des Crimes contre la personne de la Sûreté du Québec devront déterminer si le meurtre de Maxime Lepage et la saisie des 100 millions de cocaïne sont reliés, et si une dette peut être à l’origine de l’homicide.

Le jeune homme aurait été tué mercredi dernier, à Sainte-Anne-des-Monts, où ont eu lieu les recherches. On ignore pour le moment comment le crime a été commis.

Samedi, les enquêteurs des Crimes contre la personne de la Sûreté du Québec ont arrêté deux suspects, Steve Lévesque et Maxime Labrie, connus de la police en matière de stupéfiants. Lévesque, 46 ans, un résident de Montréal, fait face à un chef de meurtre au second degré, alors que Labrie, 29 ans, de Rimouski, fait face à un chef de complicité après le fait. Ils ont comparu lundi après-midi au palais de justice de Sainte-Anne-des-Monts.

Nos sources n’excluent pas que le crime puisse également avoir été commis dans un contexte de contrôle du territoire de trafic de drogue. La région de Sainte-Anne-des-Monts en Gaspésie serait contrôlée par des membres de la section South des Hells Angels, d’après nos informations.

Il est possible que d’autres événements violents aient été commis dans le même contexte au cours des derniers mois.

Pour joindre Daniel Renaud, composez-le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.