Le Service de police de Laval (SPL) sollicite l’aide de la population pour identifier des victimes potentielles de David Gingras, un surveillant et technicien en éducation spécialisée arrêté le 9 décembre dernier pour des agressions sexuelles qui seraient survenues entre 2017 et 2019.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

Dans le cadre de son travail, M. Gingras « travaillait auprès de jeunes » dans plusieurs institutions et autres organismes communautaires situés à Laval, Deux-Montagnes et Mirabel. « Les événements reprochés seraient survenus à la résidence du suspect », affirme le corps policier dans une déclaration publiée mardi.

Ce sont les enquêteurs de la Division des crimes majeurs qui ont pris en charge ce dossier. Les agents disent avoir « des raisons de croire » que l’accusé, un homme de 31 ans, aurait pu faire d’autres victimes âgées entre 11 et 16 ans.

David Gingras fait face à plusieurs chefs d’accusation, dont ceux d’agression sexuelle et de possession de pornographie juvénile. Il a comparu le 10 décembre dernier au palais de justice de Laval, avant d’être libéré sous conditions.

Sa prochaine comparution en Cour est prévue le 19 mars prochain. Toute personne détenant de l’information pertinente sur l’accusé est priée de contacter la Ligne-Info du Service de police de Laval, au 450 662-INFO.

Il est aussi possible de composer le 911 et de mentionner le dossier LVL 200 821 057 au répartiteur en poste. « Si vous avez été victime, contactez le 911 de votre ville », insiste-t-on.