Cinq pavillons de l’École de technologie supérieure (ÉTS) ont été évacués mercredi en début d'après-midi, dans le centre-ville de Montréal, après qu'un individu ait formulé des « idées noires » sur un forum en ligne de l’établissement.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

« Les pavillons A, B, C, D et E doivent être évacués immédiatement. Nous demandons à tous les membres de la communauté ÉTS d’éviter toute visite du campus jusqu’à nouvel ordre. D’autres informations suivront », a martelé la direction de l’organisation dans une déclaration diffusée sur les réseaux sociaux.

La porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Caroline Chèvrefils, a confirmé peu après que cette opération résulte d’inquiétudes ayant été exprimées dans la communauté.

Quelqu’un aurait tenu des propos et eu des idées noires sur un forum de discussion. On a donc procédé à une évacuation de façon préventive.

Caroline Chèvrefils, porte-parole du SPVM

Se voulant rassurante, la police de Montréal assure toutefois « qu'aucune menace n'a faite à l'endroit de l'École ou d'une personne ».

Plus tard en après-midi, mercredi, l'établissement a confirmé cette information, via un communiqué. « La fermeture du campus fait suite à une recommandation des autorités policières alors qu’une publication sur les médias sociaux plus tôt ce matin était menaçante pour l’ÉTS. Tous les membres de la communauté étant sur le campus ont pu quitter calmement », a-t-on assuré.

Tout a été mis en oeuvre par mesures de précaution seulement. Un retour à la normale est à prévoir.

La direction de l'École de technologie supérieure

L'ensemble des cours ou activités d'enseignement qui étaient prévus en après-midi et en soirée ont tout de même été annulés. Ils seront repris au courant des prochains jours.