(Gatineau) La police de Gatineau annonce cette semaine que des perquisitions menées jeudi dernier dans trois résidences des secteurs d’Aylmer et de Hull lui ont permis de saisir des drogues dangereuses, dont du fentanyl, et du matériel de pornographie juvénile. Plusieurs personnes ont été arrêtées.

La Presse Canadienne

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a déclenché une enquête le mois dernier après avoir été informé d’un décès par surdose. Les enquêteurs ont alors pu établir un lien entre cinq personnes qui faisaient le trafic de stupéfiants et les policiers du SPVG ont perquisitionné trois résidences de façon simultanée.

Quatre hommes et une femme ont été arrêtés et interrogés par les enquêteurs. Les saisies comprennent de la cocaïne, du cannabis, du haschich, du crystal meth, une drogue appelée la « purple », des comprimés de métamphétamines et d’autres pouvant contenir du fentanyl, de même que de l’argent.

Le SPVG rappelle que la « purple » est un mélange de fentanyl et d’héroïne qui se consomme par injection, la plupart du temps. Elle est fabriquée dans des laboratoires clandestins et la présence de cette drogue sur le territoire de Gatineau est connue depuis environ deux ans.

D’autre part, le SPVG signale qu’une enquête visant l’une des adresses perquisitionnées était déjà en cours à propos d’un homme de 46 ans ayant eu accès à des sites de pornographie juvénile. Les policiers du SPVG ont donc procédé à une perquisition de matériel informatique.

L’homme a été arrêté pour leurre d’enfant et pour avoir envoyé du matériel sexuellement explicite à une personne d’âge mineur. Il a comparu à la Cour du Québec sous ces chefs d’accusation et on a appris qu’il avait déjà été ciblé dans une enquête de la Police provinciale de l’Ontario (OPP).