L’homme atteint par balle, vendredi soir, dans le quartier Vimont à Laval, est Stéphane Dupuis, un trafiquant de cocaïne que la police considère lié aux motards et à la mafia, a appris La Presse.

Daniel Renaud Daniel Renaud
La Presse

Dupuis, qui vient tout juste d’avoir 50 ans, a été atteint par balle vers 20 h, à l’angle des rues Namur et René-Laennec.

La victime gisait au sol lorsque les secouristes sont arrivés sur les lieux. Elle a été transportée à l’hôpital où elle reposerait hors de danger, selon les informations qui circulaient samedi matin.

Durant les années 2000, Stéphane Dupuis avait été arrêté dans le cadre d’une enquête de la défunte Escouade régionale mixte (ERM) baptisée Ziplock, en compagnie d’un autre individu, René Charbonneau.

PHOTO TIRÉE D’UN POWER POINT DE LA GRC

Stéphane Dupuis

Lors de l’enquête, Dupuis avait notamment échangé de fortes sommes d’argent avec un individu, dont il ignorait qu’il était une taupe pour la police, dans le cadre de transactions allant de deux à une dizaine de kilogrammes de cocaïne. Des membres des Hells Angels étaient également apparus dans l’enquête, mais n’avaient pas été accusés, selon des documents judiciaires.

Fait à noter, durant l’enquête Ziplock, les enquêteurs de la Sûreté du Québec ont communiqué avec leurs collègues de la Gendarmerie royale du Canada affectés à l’historique enquête Colisée visant la mafia montréalaise pour leur annoncer que Stéphane Dupuis transigeait avec un certain Francesco Del Balso, alors lieutenant de la mafia montréalaise.

C’est à ce moment que Del Balso est devenu un sujet d’intérêt pour les membres de la Cellule 8002 de l’enquête Colisée.

Ceux-ci ont effectué une perquisition subreptice chez une proche de Dupuis, dans un immeuble à condos dans l’arrondissement d'Anjou, et subtilisé un coffre-fort contenant une forte somme d’argent, en pleine nuit, en enlevant leurs souliers et en enfilant des pantoufles pour ne pas faire de bruit dans les corridors.

Les enquêteurs avaient remarqué que Dupuis se penchait chaque fois qu'il entrait et sortait du condo. Ils se sont rendu compte qu'il coinçait un trombone dans le calfeutrage de la porte et ont pris soin de bien le remettre à sa place après leur perquisition.

Dupuis, Charbonneau et Del Balso ont également été arrêtés et accusés dans la foulée de l'enquête Colisée dont le ratissage a eu lieu le 22 novembre 2006. Dupuis a été condamné à 35 mois pour trafic de cocaïne et gangstérisme en 2008.

La division des produits de la criminalité de la GRC avait enquêté sur ce volet et demandé la confiscation d’une somme de plus de 300 000 $ canadiens et américains reliée à Stéphane Dupuis, selon des documents judiciaires obtenus par La Presse.

Selon des sources, Dupuis aurait été vu régulièrement ces derniers mois en compagnie de gens influents au sein des motards et de la mafia. D'après des sources proches du milieu, assez récemment, il aurait été observé souvent dans un café de Laval, fréquenté par un individu que la police soupçonne être un blanchisseur d'argent et investisseur dans des importations de cocaïne.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.