Alors que les cas se multiplient un peu partout dans la province, des automobilistes répartis en quatre convois, dont 200 à partir de Brossard, ont roulé jusqu’à Québec samedi pour manifester contre les mesures sanitaires en cours. L’action s’est finalement conclue peu avant 17h, sans débordements.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

Sous le vacarme des klaxons et les regards inquisiteurs des policiers, une soixantaine d’automobilistes étaient déjà prêts à prendre la route dès 11 h dans le stationnement du magasin Winners au quartier DIX30, à Brossard.

Tous sont venus dénoncer les consignes de la Santé publique, dont le port du masque, qu’ils considèrent comme « une entrave aux droits et libertés du peuple ». L’action était chapeautée par la Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple.

Samedi matin, des dizaines de familles étaient au rendez-vous à Brossard. Les enfants brandissent des drapeaux du Québec et des pancartes qui dénoncent l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Non à la dictature », « Non à l’OMS » et « Liberté » sont parmi les nombreux slogans peinturés sur les voitures des participants.

Non loin de là, on vendait notamment des drapeaux, autocollants et autres articles promotionnels liés au mouvement antimasques. « L’argent récolté finance un peu de tout », se contente de répondre la vendeuse d’un ton évasif.

« J’ai proposé à ma petite fille de venir avec nous. Elle est tannée de porter son masque à l’école. Je trouve que les mesures vont trop loin », explique Jeannette Bourdon, qui s’apprêtait à faire la route jusqu’à Québec. Tel que prévu, quatre convois en provenance de Brossard, Laval, Sherbrooke et Québec se sont rejoints et ont conduit ensemble à une vitesse de 70 km/h sur la voie de droite pour se rendre dans la capitale.

Le co-organisateur du rassemblement, Stéphane Blais, a parlé d’un « succès » qui démontre selon lui que « les Québécois se réveillent de plus en plus ».

Pas de débordements, dit la SQ

La Sûreté du Québec (SQ), qui avait déployé un important effectif policier pour encadrer la manifestation, a rapporté samedi que celle-ci s’était « bien déroulée en règle générale ». Aucune arrestation n’a été effectuée selon nos informations. Les organisateurs de la manifestation ont accepté de fournir leur itinéraire au corps policier.

Les véhicules se sont tenus dans la voie de droite de l’autoroute 20 à un maximum de 70 km/h, comme il leur avait été demandé, afin d’assurer la sécurité des autres usagers. Vers 16h30, la majorité des convois avaient quitté.

Pendant ce temps, samedi le Québec a rapporté 1009 nouveaux cas de COVID-19 et 26 décès supplémentaires. Les hospitalisations ont aussi bondi de neuf pour atteindre 549 patients, dont 93 se trouvent toujours aux soins intensifs, alors que la fin du « défi 28 jours » approche à grands pas. Le gouvernement Legault a toutefois laissé entendre ces derniers jours que les mesures pourraient être prolongées.