(Québec) La famille de Joyce Echaquan entame des poursuites judiciaires, notamment au civil, pour « réclamer justice » à la suite des événements tragiques ayant mené à la mort de la jeune mère atikamekw, lundi à l’hôpital de Joliette. C’est l’avocat de Québec Jean-François Bertrand qui a été saisi de l’affaire.

Fanny Lévesque
Fanny Lévesque La Presse

La famille dit vouloir obtenir « une réparation juste et appropriée » en raison des circonstances entourant le décès de Mme Echaquan « combiné au traitement raciste et dégradant qu’elle a injustement et tristement subi ».

L’objectif est également de s’assurer que de « tels gestes discriminatoires et répétés, d’une violence inconcevable à l’égard des autochtones, cessent enfin », peut-on lire dans un communiqué de presse.

L’annonce sera officialisée lors d’une conférence de presse vendredi à 15 h au Centre d’amitié autochtone de Lanaudière. Le chef de la communauté de Manawan, Paul-Émile Ottawa accompagnera la famille et MJean-François Bertrand.

Le détail « des procédures judiciaires qui seront prises » sera présenté.

« Un an après le dépôt du Rapport de la Commission Viens, la triste histoire de Mme Echaquan démontre une fois de plus que rien n’a changé, les autochtones sont victimes de préjugés et de discrimination injustifiés. Les temps doivent changer » a précisé MBertrand dans ce même communiqué.

Le chef Ottawa dit demander à François Legault « de prendre immédiatement des mesures concrètes et réelles pour qu’un tel événement ne survienne plus jamais ». Il réclame une rencontre « de nation à nation » avec le premier ministre.

Une deuxième employée, une préposée aux bénéficiaires cette fois, a été congédiée jeudi à la suite de la mort de Joyce Echaquan. Ce congédiement s’ajoute à celui d’une infirmière, mardi. Les deux femmes ont tenu des propos racistes et dégradants à l’endroit de la victime alors sur son lit d’hôpital. Le CISSS de Lanaudière mène une enquête interne. Le coroner fait aussi enquête.

La scène a été filmée par Mme Echaquan. La vidéo a provoqué une vague d’indignation à travers le pays.