Deux personnes sont décédées et huit autres ont été blessés jeudi après-midi dans un accident de la route impliquant plusieurs véhicules sur la route 155, dans le secteur de Saint-Roch-de-Mékinac, en Mauricie. La Sûreté du Québec (SQ) a ouvert une enquête.

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Selon les informations des autorités, c’est un camion lourd qui aurait initialement provoqué la collision, après avoir embouti une file de véhicules qui étaient immobilisés dans une zone de travaux d’asphaltage. L’incident s’est produit vers 16 h.

« Le premier véhicule qui a été percuté est resté pris sous le camion. Quand on a soulevé le camion, on a constaté que deux personnes se trouvaient dans la voiture, et qu’elles étaient malheureusement décédées », explique la sergente Éloïse Cossette, de la Sûreté du Québec. Plus tôt, avant d’avoir procédé à cette opération, le corps policier n’avait d’abord confirmé qu’une seule victime, soit le conducteur de l’automobile.

Plusieurs autres véhicules impliqués

Au total, sept véhicules, incluant deux camions, un tracteur et quatre automobiles, ont été impliqués dans cet accident. Huit autres usagers ont été blessés. De ce nombre, cinq personnes ont été conduites à l’hôpital, dont deux qui étaient dans un « état grave », selon la SQ. Les trois citoyens restants auraient quant à eux « refusé le transport » en ambulance.

La route 155 est demeurée fermée dans les deux directions pendant une bonne partie de la soirée, jeudi, à la hauteur du km 26. « Une déviation est effective par le MTQ permettant tout de même aux véhicules de se rendre de La Tuque vers Shawinigan sans détour par Saint-Tite. Il s’agit d’un court détour », a mentionné Mme Cossette.

Des agents en reconstitution, ainsi que des enquêteurs de la SQ, procéderont à une analyse complète de la scène, afin de comprendre les circonstances exactes ayant mené à cet accident. « L’hypothèse d’une distraction sera regardée, et une inspection mécanique sera effectuée sur le camion lourd », a également mentionné la sergente.