Le quatrième et dernier individu accusé d’avoir participé à l’incendie criminel qui a endommagé en avril 2017 le Complexe funéraire Loreto, entreprise légitime de la famille Rizzuto de la mafia montréalaise, a plaidé coupable à un chef de complot, mercredi après-midi, au Palais de justice de Montréal.

Daniel Renaud
Daniel Renaud La Presse

La Poursuite et la Défense suggèrent, en vertu d’une entente, une peine de 12 mois de détention pour Jeff Joubens Theus mais le juge a reporté sa décision à une date ultérieure.

Jeff Joubens Theus

Un résumé des faits - qui n’affiche pas le nom du salon funéraire mais uniquement l’adresse sur le boulevard des Grandes-Prairies - a été déposé en cour.

Le 25 avril 2017, les suspects étaient écoutés à leur insu par les enquêteurs des Crimes majeurs du SPVM qui avaient déclenché dans les mois précédents une importante enquête baptisée Mazout à la suite du meurtre d’un client innocent du café Hillside (Sinatra) de la rue Fleury en juin 2016.

Le résumé des faits contient quelques conversations téléphoniques tenues entre Theus et des complices avant et après le méfait.

« Les gars doivent amener au moins trois craks qui ne se cassent pas », a dit un complice à Theus à 3 h 39. Celui-ci qui a répondu les avoir déjà avisés, qu’ils savent comment ils vont faire et qu’il allait leur rappeler.

Quatre minutes plus tard, Theus a eu une conversation avec un autre complice. Il a demandé à ce dernier de l’appeler lorsqu’il sera arrivé, de prendre deux bonnes roches et de bien les cacher.

À 4 h 06 du matin, le téléphone cellulaire de ce même complice a été repéré à proximité du lieu de l’incendie.

À 9 h 32, Theus a dit à un complice avoir vu des choses aux nouvelles mais qu’ils auraient dû attendre un peu pour avoir plus de choses. « On dirait qu’ils ont fait ça juste par en arrière », a-t-il dit au complice qui a répondu qu’il y avait trop d’autos qui circulaient.

Jeff Joubens Theus, 28 ans, purge déjà une peine d’emprisonnement à perpétuité après avoir été reconnu coupable par un jury de l’assassinat du client du café Hillside, M. Angelo D’Onofrio.

Les trois autres individus condamnés pour l’incendie au Complexe funéraire Loreto sont Elvis Comoe, Ebamba Ndutu Lufiau et Kens Emmanuel Noël.

Les années 2016 et 2017 avaient été marquées par un regain des tensions au sein de la mafia montréalaise.

Pour joindre Daniel Renaud composez-le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.