(Québec) La Sûreté du Québec pense que le fugitif Martin Carpentier est toujours vivant et qu’il a dérobé dans une roulotte de Saint-Apollinaire de quoi survivre.

Gabriel Béland Gabriel Béland
La Presse

« Mercredi soir, nous avons obtenu de nouveaux éléments de preuve démontrant le passage de Martin Carpentier dans une roulotte dans le secteur où se sont déroulées les recherches », a indiqué le sergent Audrey-Anne Bilodeau, de la Sûreté du Québec, dans un message aux médias.

« Ceci nous porte à croire qu’il a pu être à la recherche de matériel pour assurer sa survie », ajoute la policière.

La Sûreté du Québec (SQ) demande l’aide de la population. Les citoyens de Lotbinière, près de Québec, sont invités à aller vérifier leurs chalets, camps, roulottes et dépendances. « Soyez vigilants aux traces d’effraction, au matériel manquant ou déplacé, par exemple du linge, de la nourriture ou du matériel de subsistance », précise Mme Bilodeau.

La police suggère aux citoyens d’être accompagnés pour aller faire ces vérifications. Ils peuvent aussi appeler le 911 pour de l’assistance policière. La porte-parole de la SQ Ann Mathieu a toutefois affirmé dans un point de presse jeudi matin que l’homme ne serait pas nécessairement armé ou dangereux.

« Il n’y a pas d’élément actuellement qui nous permet de croire que Martin Carpentier est dangereux pour la population. C’est un individu qui cherche à assurer sa survie et à se dissimuler », selon Mme Mathieu.

Martin Carpentier, 44 ans, est recherché depuis mercredi dernier en lien avec la disparition de ses deux filles. Norah et Romy ont été retrouvées mortes mercredi, mais leur père est toujours introuvable.