(Lévis) Le gymnaste québécois de calibre international Thierry Pellerin a été accusé de leurre informatique et d’autres chefs d’accusation de nature sexuelle sur deux garçons vendredi matin au Palais de justice de Québec.

La Presse canadienne

Il a été remis en liberté après s’être engagé à respecter plusieurs conditions, et avoir versé une caution de 1500 $. Pellerin, qui est âgé de 22 ans, avait été arrêté jeudi soir à son domicile de Lévis.

L’athlète, vêtu d’un chandail et d’un pantalon noirs, et le visage recouvert d’un masque, a comparu par vidéoconférence à partir du poste de police.

Le Service de police de la ville de Lévis (SPVL) a expliqué que l’enquête au sujet du suspect a débuté au début du mois dernier, lorsqu’une situation de leurre d’enfant lui a été signalée.

La période des infractions alléguées s’étend du 1er septembre 2019 au 9 juin 2020 pour l’un des plaignants, et du 20 mars au 9 juin 2020 pour l’autre. Les victimes étaient âgées entre 10 et 12 ans au début de cette histoire.

Pellerin, qui est également photographe professionnel, était souvent en contact avec des sportifs d’âge mineur. C’est par l’entremise des réseaux sociaux qu’il aurait commis les infractions criminelles reprochées, selon le SPVL.

Des mandats de perquisition et d’arrestation ont été émis à son sujet. Le Module technologique de la Sûreté du Québec (SQ) a été mis à contribution pour assister les enquêteurs du SPVL et faire l’analyse du matériel électronique du suspect.

La police de Lévis dit avoir des raisons de croire que Pellerin pourrait avoir d’autres victimes. Toute information pertinente à l’enquête qui le concerne peut être transmise au Service de police de la Ville de Lévis.

La fiche sportive de Pellerin illustrée par l’équipe nationale de gymnastique mentionne qu’il est un spécialiste du cheval d’arçons. Il a remporté la médaille de bronze à la Coupe du monde Challenge de Paris l’an dernier, la médaille d’or aux arçons de la Coupe du monde Challenge de Guimarães et la médaille d’argent à Paris en 2018.

Il a été médaillé d’or au cheval d’arçons des Championnats canadiens en 2017 et en 2018.

Après avoir appris les accusations découlant de l’enquête du SPVL, Gymnastique Canada a suspendu provisoirement l’adhésion de Pellerin en tant que membre actif en attendant l’issue de la procédure judiciaire. L’organisme mentionne également qu’il ne pourra prendre part à aucune activité sanctionnée avec des clubs affiliés aux associations provinciales partout au Canada.

Par voie de communiqué, Gymnastique Canada a laissé savoir qu’elle ne ferait aucun commentaire tant que le processus judiciaire n’aura pas progressé. L’organisme a ajouté qu’il coopérera avec le SPVL.

« GymCan demeure engagé à assurer le bien-être de tous les participants à ses programmes et nous travaillerons en étroite collaboration avec Gymnastique Québec afin d’offrir des services de soutien aux athlètes et à toutes les personnes touchées par cette situation », était-il écrit dans le communiqué.