(Montréal) Avec le retour du temps chaud, le triste bilan des décès sur les plans d’eau du Québec a subitement augmenté, avec au moins quatre morts dans la seule journée de samedi.

La Presse canadienne

La plus récente victime annoncée est un homme de 36 ans, Ahmad-Wali Merzai, qui a été retrouvé inanimé dans les eaux d’une plage du Parc national de la Yamaska à Roxton Pond.

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont été appelés à se rendre sur les lieux, près du boulevard David Bouchard samedi, vers 14 h 45.

« Des manœuvres de réanimation ont été pratiquées sur la victime qui fût transportée au centre hospitalier où malheureusement son décès constaté vers 16 h », a indiqué l’agente Valérie Beauchamp, porte-parole de la SQ.

« La victime, selon toute vraisemblance, ne savait pas nager. Deux proches qui l’accompagnaient ont également été transportés au centre hospitalier pour un choc nerveux », a-t-elle ajouté.

Cette noyade s’ajoute aux décès de trois autres personnes d’une même famille, impliquées dans un accident de motomarine quelques heures plus tôt, à Nicolet, dans le Centre-du-Québec.

« On rappelle à la population d’être vigilante sur les plans d’eau, de surveiller ses proches et ses amis lorsque les gens sont près d’un plan d’eau », a affirmé Valérie Beauchamp.

« L’utilisation des vestes de flottaison individuelles, c’est bien important, ça peut sauver des vies. »

En date du 19 juin, la Société de sauvetage a recensé 22 noyades depuis le début de l’année 2020, par rapport à 19 à la même période l’an dernier, selon le site web de l’organisme.

Corps flottant sur le fleuve

Par ailleurs, un corps a été repêché à Beaumont dans la région de Chaudière-Appalaches, mais il est trop tôt pour indiquer s’il s’agit d’une noyade, d’un geste volontaire, d’un accident ou d’un geste criminel.

Les policiers ont été avisés samedi, vers 16 h 30, qu’un corps avait été aperçu flottant sur le fleuve près d’une rive rocailleuse, mais difficile d’accès.

« Vers 18 h 30, les pompiers ont extirpé le corps de l’eau avec leur équipement. Un enquêteur ainsi qu’un technicien en scène de crime se rendaient sur place afin d’analyser le corps. Il s’agirait d’un individu de sexe masculin. Il n’est pas possible d’avoir plus de précisions pour le moment », a affirmé Mme Beauchamp.

Le corps sera maintenant soumis à une expertise médicolégale afin de notamment identifier cet individu.