La jeune femme accusée d’avoir blessé l’attaquant des Oilers d’Edmonton et ex-joueur du Canadien de Montréal Zack Kassian en 2015 en conduisant avec les facultés affaiblies devra subir un nouveau procès cet automne, puisque le juge n’a jamais rendu sa décision en raison de la maladie.

Louis-Samuel Perron Louis-Samuel Perron
La Presse

« Je vais avoir besoin d’un peu plus de temps », avait annoncé aux avocats le juge Denis Mondor en juin dernier au palais de justice de Montréal. Dans la salle d’audience, Alison de Courcy-Ireland avait lâché un sanglot en apprenant qu’elle devrait encore attendre pour connaître son sort, quatre ans après la nuit fatidique. L’avocat de la défense, MAndrew Barbacki, avait alors tenté, en vain, de connaître les conclusions du juge.

Or, la femme de 25 ans devra encore patienter, puisque tout est à refaire en raison de l’absence prolongée du juge Mondor pour une maladie qui n’a pas été précisée. La procureure de la Couronne Sylvie Dulude a en effet déposé cet hiver une requête pour reprendre le procès devant un nouveau juge. Le second procès aura donc lieu à partir du 7 octobre prochain à Montréal.

Alison de Courcy-Ireland est accusée de conduite avec les facultés affaiblies causant des lésions à Zack Kassian. L’affaire remonte au 4 octobre 2015, au terme d’une soirée bien arrosée. Selon la Couronne, l’accusée conduisait le véhicule de Zack Kassian en état d’ébriété ce matin-là. Le véhicule a alors percuté un arbre au petit matin sur l’avenue Clanranald, dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce. Le hockeyeur a subi des blessures importantes.

Au procès, en février 2019, Zack Kassian a témoigné n’avoir jamais conduit sa camionnette F350 ce matin-là, alors qu’il avait bu une bonne partie de la nuit. Toutefois, une autre femme qui se trouvait dans le véhicule, Gemma Brown, a raconté que le joueur du Canadien s’était endormi au volant, alors qu’il allait reconduire les deux jeunes femmes de 18 et 20 ans chez elles.

« Il avait les yeux fermés, il ne bougeait plus. Il était affalé dans son siège », a-t-elle témoigné. Selon Mme Brown, les deux amies ont alors déplacé le colosse sur le siège arrière du véhicule et l’accusée a pris le volant. « Elle ne semblait pas saoule », a déclaré la jeune femme.

La nouvelle acquisition du Canadien de Montréal n’a jamais joué de match dans l’uniforme du Tricolore, puisqu’il a ensuite joint un programme de désintoxication avant d’être échangé aux Oilers d’Edmonton. Toujours en Alberta, l’attaquant a connu une bonne saison l’an dernier au sein du premier trio des Oilers.