Un homme de 57 ans et une femme de 53 ans ont été retrouvés morts, samedi matin, à Pointe-aux-Trembles. Selon les informations de La Presse, il s’agirait d’un homicide conjugal suivi d’un suicide.

Janie Gosselin Janie Gosselin
La Presse

Daniel Renaud Daniel Renaud
La Presse

L’homme aurait étranglé sa conjointe avant de se donner la mort par arme à feu, selon une source.

L’homme et la femme ont été retrouvés inanimés dans la cour d’une résidence de la 40e Avenue, près de la rue De Montigny vers 10h samedi matin. Le drame ou une partie du drame serait survenu à l’extérieur de la résidence familiale.

Le SPVM n’a pas confirmé la relation entre les deux personnes décédées, se limitant à dire qu’« elles se connaissaient ». « Une des deux victimes est le 7e homicide de l’année », a ajouté le porte-parole du SPVM, Julien Lévesque, sans confirmer le suicide.

PHOTO GRAHAM HUGHES, LA PRESSE CANADIENNE

Selon une voisine contactée par téléphone, qui a préféré garder l’anonymat, le couple avait rompu. « Ils étaient en train de se séparer, ils allaient vendre la maison… Avec la COVID aussi, c’est beaucoup d’émotions en même temps », a-t-elle avancé.

Elle s’est dit « encore sous le choc » puisqu’elle connaissait un peu le couple. « Parfois, je faisais de la bicyclette avec Monsieur, on s’aidait pour des travaux, a-t-elle souligné. Ici, tout le monde s’entraide. »

Dernièrement, elle a dit avoir vu la police sur les lieux. Elle-même n’a pas remarqué de bruit suspect vendredi soir ou samedi matin. « J’étais dehors avec mon café à 7h30 ce matin, je n’ai rien entendu », s’est-elle étonnée.

Une équipe de policiers et de techniciens paramédicaux s’est rendue sur place lors de l’appel au 911. Le décès des deux personnes a été constaté sur les lieux. Un périmètre a été érigé par les enquêteurs. La 40e Avenue était fermée en début d’après-midi, entre les rues Forsyth et De Montigny.

Les enquêteurs de la section des crimes majeurs du SPVM sont chargés de l’enquête.