(Sherbrooke) La famille de Philippe Jean, l’agent de sécurité impliqué le 4 avril dernier dans un incident violent dans le stationnement d’un magasin Walmart de l’est de Sherbrooke, aurait décidé de verser une partie de l’argent recueilli lors d’une campagne de sociofinancement à deux organismes du milieu de la santé.

La Presse canadienne

La campagne initiée peu après l’incident avait été suspendue le 7 avril lorsqu’on a appris une version contradictoire des évènements soulevée par l’avocate de l’accusé dans cette affaire. La campagne a été réactivée plus tard et à sa clôture en fin de soirée, lundi dernier, elle avait permis d’amasser 157 204 $.

L’initiateur de la collecte, Aurélien Hallade, a alors annoncé que les fonds seront remis comme prévu à la femme et aux enfants de Philippe Jean qui, dit-il, ont décidé d’en redistribuer une partie au Service de traumatologie de l’hôpital CHUS de Fleurimont et à l’association Enfants Soleil pour les enfants malades.

M. Hallade ajoute que les donateurs ont la possibilité pendant encore quelques jours de décider de la suite à donner à leurs versements.

Le dossier impliquant Philippe Jean a connu des rebondissements après l’arrestation d’un suspect.

D’abord, peu après l’incident au cours duquel il a été percuté par une automobile dans le stationnement, Nacime Kouddar, âgé de 25 ans, a été arrêté et accusé de négligence criminelle causant des lésions corporelles, de voies de fait armées, de voies de fait graves et de délit de fuite. Il a été remis en liberté conditionnelle le 8 avril en attendant son retour au tribunal le 3 août, au palais de justice de Sherbrooke.

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) avait d’abord indiqué qu’après une dispute, Philippe Jean, âgé de 35 ans, aurait été heurté par une voiture conduite par l’accusé et traîné sur le capot sur plusieurs mètres avant d’être projeté au sol lors d’une manœuvre brusque du conducteur dans le stationnement.

Cependant, Kim Dingman, l’avocate de Nacime Kouddar, a déclaré quelques jours après l’arrestation de son client qu’elle avait obtenu la vidéo de surveillance du stationnement du Walmart des Galeries Quatre-Saisons qui offrait, disait-elle, une version des faits bien différente. C’est à ce moment que la campagne de sociofinancement a été suspendue.

Puisque la Couronne ne s’est pas objectée à la remise en liberté sous caution de Nacime Kouddar, il n’y a pas eu d’audition en cour et la vidéo n’a pas été présentée au tribunal. Elle devrait l’être lors du procès.

Quant à Philippe Jean, il a été gravement blessé lors des incidents. On ignore l’évolution de son état de santé près de trois semaines après l’incident.