La police de Longueuil a été alertée de la présence d’une vingtaine de jeunes, certains cagoulés et possiblement armés de bâtons, au métro de Longueuil vendredi après-midi.

Janie Gosselin
Janie Gosselin La Presse

Un responsable de la sécurité du métro a alerté le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) vers 15 h 30 de la présence de plus ou moins 25 jeunes, dont plusieurs cagoulés et certains possiblement armés de bâtons, a dit le service média du SPAL.

Aucune victime ni aucun blessé ne s’était manifesté aux policiers au moment d’écrire ces lignes, et aucune accusation criminelle n’avait été portée.

« On n’a pas d’acte criminel de commis et on n’a pas de plaignant, alors tout ce qu’on peut faire c’est d’identifier des jeunes, saisir ce qui peut être saisi et possiblement émettre des constats », a indiqué Jean-Pierre Voutsinos, porte-parole de la police de Longueuil, ajoutant que la situation était désormais sous contrôle.

« Peut-être que quelqu’un se présentera pour dire qu’il a été battu, et peut-être que l’orientation de l’opération changera, mais pour l’instant on n’en sait pas plus », a précisé le porte-parole.

La situation était sous contrôle peu après 17 h, mais le SPAL comptait assurer une présence policière additionnelle au métro de Longueuil pour quelques heures.

— Avec La Presse canadienne