Près de sept mois après l’agression homophobe dont aurait été victime le designer montréalais Markantoine Lynch-Boisvert, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a confirmé qu’une poursuite a été déposée dans ce dossier.

Le Soleil

La présumée victime s’est réjouie de cette décision sur les réseaux sociaux.

> Lisez le texte complet sur le site internet du Soleil