La Sûreté du Québec (SQ) poursuit ses recherches avec de nouveaux effectifs, une semaine après l’expédition fatidique des huit motoneigistes français et leur guide québécois.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Après sept jours consécutifs à parcourir les eaux glacées de la rivière Grande Décharge, les plongeurs de la Sûreté du Québec reçoivent de l’aide supplémentaire, confirme le porte-parole Hugues Beaulieu. Des policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont été appelé en renfort pour retrouver Jean-René Dumoulin, 24 ans, et Arnaud Antoine, 25 ans, qui manquent toujours à l’appel.

« Ceci devrait nous permettre d’optimiser le temps de recherche », poursuit M. Beaulieu.

Le Bureau du coroner a identifié hier les deux corps retrouvés dans la rivière Grande Décharge dimanche, à 6 km du point de départ des recherches. Il s’agit de Julien Benoit, 34 ans, et Yann Thierry, 24 ans.

Vendredi, la dépouille de Gilles Claude, 58 ans, avait été repêchée. Le groupe était composé de huit motoneigistes venus de l’est de la France. Trois d’entres eux ont survécu et sont retournés dans leur pays d’origine jeudi soir, ébranlés par la tournure qu’ont pris leurs vacances hivernales.

Ils étaient accompagnés par Benoit Lespérance, un guide Montréalais de 42 ans qui a perdu la vie au cours de cette funeste excursion.