Un Québécois soupçonné d’avoir fait partie d’un réseau de paris sportifs lié aux Hells Angels dont la police provinciale de l’Ontario a annoncé le démantèlement jeudi, a été observé par des policiers, alors qu’il rencontrait des individus liés au crime organisé, à Montréal, au cours des dernières années.

Daniel Renaud Daniel Renaud
La Presse

L’homme en question, David Caughers, 54 ans, un résident d’Oka, a été accusé de gangstérisme, bookmaking et possession de substances, a annoncé l’OPP.

Selon des informations qui n’ont pas été confirmées par la police, Caughers aurait été responsable de serveurs prétendument utilisés par le réseau de paris sportifs.

Caughers, qui n’aurait aucun antécédent criminel au Québec, est administrateur d’une compagnie à numéros immatriculée en 2004, dont les activités sont les « effets spéciaux et la distribution et la vente de produits alimentaires ». Cette compagnie est située sur la rue Bélanger, à Montréal.

Sujets d’intérêt

Caughers, que nos sources décrivent comme un individu très discret, a été observé à quelques reprises en compagnie de motards durant l’enquête Magot-Mastiff, par laquelle la Sûreté du Québec a décapité en novembre 2015 une alliance motards-mafia-gangs qui dirigeait le crime organisé montréalais.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

David Caughers sortant d’un restaurant en compagnie de Gilles Lambert durant l’enquête Magot-Mastiff en 2013.

L’homme a notamment été vu sortir d’un restaurant de la rue Saint-Zotique en compagnie du Hells Angels de la section de Montréal Gilles Lambert le 14 novembre 2013.

Il a également été vu avec le même Lambert à Montréal en mai 2015 et à Blainville en octobre de la même année.

Plus récemment, durant l’enquête de l’OPP sur les paris sportifs, Caughers aurait également été observé par des policiers montréalais dans un établissement à la mode du Vieux-Montréal en compagnie de trois individus dont Rob Barletta, l’un des membres des Hells Angels de l’Ontario dont l’OPP a annoncé l’arrestation jeudi.

13 millions de revenus en six mois

Au total, 28 individus ont été arrêtés par les policiers provinciaux ontariens. L’enquête, baptisée Hobart, a duré près de deux ans, et a été lancée à la suite d’une série de tentatives de meurtres, de fusillades, d’agressions, d’incendies criminels et d’événements d’extorsion survenus en Ontario et au Québec.

D’après la police, le réseau aurait dirigé cinq sites web de paris sportifs et réalisé des revenus de 13 millions de janvier à juillet dernier seulement. La police croit que le réseau fonctionnait depuis cinq ans et aurait réalisé des revenus anticipés d’au moins 131 millions durant cette période.

Durant l’enquête, les policiers ont notamment saisi 21 armes à feu dont neuf armes de poing illégales, 1,7 million en argent, 18 véhicules, des vestes et des bijoux à l’effigie des Hells Angels, des lingots d’or et d’argent évalués à plus de 320 000 $, des bijoux d’une valeur de plus de 300 000 $, sept résidences principales et deux résidences secondaires, d’une valeur de plus de 8 millions.

Pour joindre Daniel Renaud, composez-le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à
drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.