(Montréal) Quatre requêtes dans le but d’intenter de nouvelles actions collectives viennent d’être déposées contre des communautés religieuses ou des diocèses.

Lia Lévesque
La Presse canadienne

Au cours d’une conférence de presse, jeudi à Montréal, Me Alain Arsenault a précisé que ces quatre nouvelles requêtes visent le diocèse Saint-Jean-Longueuil, le diocèse de Joliette, les religieux de Saint-Vincent-de-Paul et les Frères de Saint-Gabriel.

Les requérants demandent 300 000 $ par victime à titre de dommages moraux — un montant maximal, selon la victime concernée —, 150 000 $ à titre de pertes pécuniaires et 150 000 $ à titre de dommages punitifs, a précisé Me Arsenault.

L’avocat a dit espérer que des discussions aient cours avec les institutions religieuses, entre-temps, en vue de trouver un terrain d’entente pour indemniser les victimes.