La Sûreté du Québec a ouvert une enquête après que trois bornes de recharge de véhicules électriques d’une halte routière à l’ouest de l’île de Montréal eurent été retrouvées vandalisées lundi.

Nicolas Bérubé Nicolas Bérubé
La Presse

Une ou des personnes ont sectionné des câbles qui servent à brancher les véhicules électriques aux bornes. « Il s’agit d’un vol de câbles, signale la sergente Ingrid Asselin, de la Sûreté du Québec. Il est trop tôt pour s’avancer sur une description d’un ou des suspects, mais une enquête a été ouverte. »

Les bornes en question appartiennent au réseau Circuit électrique et se trouvent à la halte routière de l’autoroute 20 de Rivière-Beaudette, à l’ouest de Vaudreuil-Dorion.

Louis-Olivier Batty, chargé d’équipe – relations avec les médias chez Hydro-Québec, qui gère le réseau de bornes Circuit électrique, note que ce geste est une exception dans un système qui fonctionne rondement.

« Les utilisateurs du Circuit électrique sont très respectueux. Nous avons eu un seul évènement de ce type dans le passé, il y a plusieurs années. »

PHOTO PIERRE-LUC PAIEMENT SUR FACEBOOK

M. Batty note que la situation a été rapportée à la police. « On prend ça sérieusement. Les trois bornes du Circuit électrique seront réparées [mardi]. »

Daniel Breton, porte-parole de l’Association des véhicules électriques du Québec (AVEQ), croit que des voleurs ont voulu faire un coup d’argent.

« Je soupçonne que des gens pensent qu’il y a beaucoup de cuivre là-dedans, et ils veulent faire de l’agent avec ça, dit-il. Ça va se dégonfler rapidement, parce que ces câbles n’ont pas de valeur. »

Il ne voit pas le besoin de renforcer la sécurité des bornes de recharge ou de demander l’installation de câbles plus difficiles à couper. « On parle de bornes qui sont sur le domaine public, et comme tout ce qui est sur le domaine public, c’est susceptible d’être vandalisé. »

Daniel Breton note que l’évènement n’a pas de lien, selon lui, avec des actes perpétrés aux États-Unis contre des véhicules électriques Tesla, où des conducteurs de camionnettes ont volontairement occupé des cases destinées à la recharge des véhicules.

Sans parler d’une vague, certains propriétaires de véhicules Tesla ont aussi rapporté sur le Net que des vandales égratignaient volontairement leur véhicule.

« Je crois que les gens qui s’en prennent à Tesla aux États-Unis le font pour des considérations idéologiques, dit M. Breton. Le cas au Québec s’apparente plus à un simple vol. »