(Québec) Un homme de 28 ans, Christian-Amisi Amuli, doit comparaîtra au tribunal mardi au palais de justice de Québec pour répondre de 36 chefs d’accusation pour des crimes qui auraient été perpétrés sur des personnes d’âge mineur.

La Presse canadienne

Le suspect devrait être notamment accusé de leurre, de proxénétisme et d’agression sexuelle.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) signale que l’enquête au sujet de Christian-Amisi Amuli a été initiée au mois d’avril dernier. Pour le moment, ce sont sept victimes, des filles d’âge mineur lors des événements, qui ont porté plainte pour des actes qui seraient survenus entre janvier 2016 et août dernier.

Puisque plusieurs victimes ont été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée. Il s’agit d’une structure de commandement unifiée au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation.

Le SPVQ signale que cette coordination permet une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes.

L’unité d’exploitation sexuelle sur des mineurs du module des crimes majeurs du SPVQ et la Sûreté du Québec ont collaboré pour l’arrestation de Christian-Amisi Amuli.