(Toronto) Le célèbre homme d’affaires canadien Kevin O’Leary et sa femme Linda, qui conduisait leur bateau lors d’un accident qui a fait deux morts cet été sur un lac ontarien, font face à une poursuite au civil.

Colin Perkel
La Presse canadienne

Les proches de Susanne Brito, l’une des deux victimes, réclament 2 millions en dommages et intérêts au couple, ainsi qu’au pilote et au propriétaire du deuxième bateau impliqué.

L’accident s’est produit tard en soirée, en août dernier, sur le lac Joseph, à Seguin, à environ 250 km au nord de Toronto. Le bateau des O’Leary, avec Mme Brito à son bord, est entré en collision avec une autre embarcation conduite par Richard Ruh, de l’État de New York. Gary Poltash, un comptable de 64 ans de Floride, qui était sur le bateau de M. Ruh, est mort sur les lieux de l’accident. Mme Brito, âgée de 48 ans, d’Uxbridge, en Ontario, a été grièvement blessée et est décédée plus tard à l’hôpital.

La poursuite, intentée en Cour supérieure, soutient que le décès de Mme Brito est dû à la négligence. On allègue que « soudainement et sans avertissement, le bateau des O’Leary a violemment heurté l’autre bateau ». Les requérants affirment notamment que Kevin O’Leary savait ou aurait dû savoir que son épouse était « incapable de faire fonctionner le bateau à moteur avec toute la diligence requise », mais il l’a laissée quand même conduire, même si elle n’avait pas de permis et avait tendance à aller vite.

Linda O’Leary, qui a subi une fracture au pied dans l’accident, a été accusée de conduite imprudente d’un bateau à moteur. Son avocat, Brian Greenspan, a déjà soutenu qu’elle conduisait à une vitesse raisonnable. Kevin O’Leary ne fait l’objet d’aucune accusation.

L’homme d’affaires est bien connu au Canada anglais : il a notamment été juge à l’émission Dragon’s Den et coanimateur d’une émission économique à la CBC. Kevin O’Leary avait aussi été candidat, un temps, dans la course à la direction du Parti conservateur du Canada, en 2017, avant de se ranger finalement derrière Maxime Bernier.