(Saint-Jérôme) Silence radio du jury vendredi au procès pour double meurtre d’Ugo Fredette. Les 12 jurés poursuivront ainsi leurs délibérations samedi pour une troisième journée au palais de justice de Saint-Jérôme.  

Louis-Samuel Perron Louis-Samuel Perron
La Presse

Les jurés doivent déterminer la culpabilité d’Ugo Fredette, accusé des meurtres au premier degré de sa conjointe Véronique Barbe et d’Yvon Lacasse, un septuagénaire croisé dans sa cavale. L’homme de 44 ans risque une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans, s’il est reconnu coupable de meurtre au premier degré.

Jeudi, le jury a demandé à la juge Myriam Lachance de réécouter les témoignages de quatre témoins, dont celui de l’accusé.

Selon la théorie de la Couronne, Ugo Fredette a poignardé à 17 reprises sa conjointe, le 14 septembre 2017, parce qu’il refusait d’accepter leur rupture imminente. Deux enfants ont assisté à la scène. L’accusé a ensuite pris la fuite avec un enfant de six ans jusqu’à son arrestation le lendemain en Ontario.

Pendant sa cavale, Ugo Fredette a battu à mort Yvon Lacasse à une halte routière de Lachute pour lui voler son véhicule, toujours selon la Couronne. Il s’est ensuite débarrassé du corps dans un chemin forestier.

La défense demande au jury d’acquitter Ugo Fredette des chefs de meurtre et de le reconnaître coupable d’homicide involontaire. L’accusé admet avoir causé la mort des deux victimes, mais nie avoir eu l’intention de les tuer. Il soutient avoir été attaqué par Véronique Barbe et s’être battu avec Yvon Lacasse pour « protéger » l’enfant.

Me Steve Baribeau représente le ministère public, alors que Me Louis-Alexandre Martin défend Ugo Fredette.