La manifestation du groupe activiste écologiste Extinction Rebellion, qui s’est déroulée au centre-ville de Montréal hier soir, s’est soldée avec l’arrestation de 41 personnes.

Raphaël Pirro Raphaël Pirro
La Presse

Malgré tout, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a tenu à préciser qu’il s’agissait bien d’une manifestation pacifique, et qu’aucune violence n’a été constatée.

Les arrestations ont commencé vers 21 h 30, alors que des manifestants étaient restés assis sur le bitume du boulevard René-Lévesque.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Environ une heure plus tôt, les policiers avaient donné l’ordre aux manifestants de quitter la rue pour rejoindre le trottoir, a dit l’agent Manuel Couture, du SPVM. Si la majorité a obtempéré, selon lui, une trentaine de personnes sont restées campées sur leur position.

Les manifestants s’étaient rassemblés vers 15 h à la Place du Canada et avaient entamé une marche dans la rue vers 16 h.

Peu après le début de leur marche, les policiers du groupe d’intervention du SPVM ont bloqué le boulevard René-Lévesque, à l’intersection de la rue Mansfield, afin de les inciter à se déplacer vers la rue Sainte-Catherine.

– Avec Janie Gosselin, La Presse