Un cycliste de 43 ans devrait faire face à des accusations après avoir prétendument fracassé les fenêtres d’un autobus de la Société de transport de Montréal (STM), lundi soir.

La Presse canadienne

La porte-parole de la police de Montréal, Caroline Chèvrefils, a déclaré que l’incident qui s’était produit juste avant minuit avait apparemment été provoqué par le cycliste, qui avait l’impression que l’autobus le suivait de trop près.

La police croit que le cycliste a utilisé son vélo ou un cadenas pour briser les fenêtres.

Le conducteur de la STM était le seul occupant du véhicule à ce moment-là, et il a été conduit à l’hôpital pour y être traité pour un choc nerveux.

Plusieurs fenêtres latérales et le pare-brise de l’autobus ont été brisés et il a fallu le mettre hors service.

La police a déclaré que l’homme pourrait faire face à des accusations de méfait et de menaces.